UNE FÊTE RUSSE

16 mars 2022 à 20h00

Grand Théâtre de Québec

À partir de 30 $

Catégorie : Les Mercredis classiques Hydro-Québec

Description du concert

Lors de son dernier passage à l’Orchestre, le violon solo de l’Orchestre symphonique de Londres, Roman Simovic, a séduit le public. Il revient rendre hommage à Prokofiev et à son Concerto pour violon no 2. Magnifique chef-d’œuvre, il constitue aujourd’hui un défi d’interprétation pour tout violoniste. Une pièce aux couleurs de l’Europe, imprégnée des nombreux lieux qu’il a visités, dont la France, la Russie, l’Azerbaïdjan et l’Espagne.

Surnommée Épique par Alexandre Borodine lui-même, la Symphonie no 2, se veut à saveur très héroïque. Les amateurs de musique typiquement russe seront bien servis; le compositeur a su exploiter le thème tout au long de sa symphonie, et ce de la superbe mélodie du premier mouvement jusqu’à la grande finale aux airs de fêtes russes.

À la barre de l’orchestre pour ce concert, le chef australien Nicholas Carter, qui malgré son jeune âge a déjà une feuille de route impressionnante. Il nous mènera à Paris dès le début du concert avec la Symphonie no 31 de Mozart, une œuvre qui a tous les ingrédients à succès : grands contrastes de nuances, crescendos spectaculaires, passages brillants et inattendus, solennité des ouvertures à la française.

Nicholas Carter, chef
Roman Simovic, violon

Mozart : Symphonie no 31 en ré majeur, “Paris”, K. 297
Prokofiev : Concerto pour violon no 2
Borodine : Symphonie no 2

Présenté par

Inscrivez-vous à notre infolettre