Personnalités émérites

Le titre « émérite » est un honneur décerné par l’Orchestre symphonique de Québec aux personnalités qui ont contribué de façon exceptionnelle à son succès en écrivant une page marquante de son histoire.

YOAV TALMI – CHEF ÉMÉRITE

OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DU QUÉBEC (2009)
DOCTORAT HONORIS CAUSA EN MUSIQUE DE L’UNIVERSITÉ LAVAL

Directeur musical de 1998 à 2011, Yoav Talmi a permis à l’Orchestre symphonique de Québec d’atteindre de nouveaux sommets artistiques en mettant de l’avant des cycles ambitieux (Mahler, Bruckner, les grands requiem), les enregistrements sur disque ainsi que la création contemporaine. L’Orchestre s’est également distingué par l’introduction de grands concerts symphoniques annuels mettant en valeur la participation des musiciens de la relève du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval. C’est sous la direction de Yoav Talmi que la Symphonie no 8, « des Mille » de Gustav Mahler a été interprétée pour la première fois à Québec, et ce, avec plus de 1 000 exécutants pour l’une des rares fois depuis sa création.

DARREN LOWE – VIOLON SOLO ÉMÉRITE

PRIX DE L’INSTITUT CANADIEN DE QUÉBEC (2008)

Le public d’ici et d’ailleurs a pu apprécier l’immense talent de ce musicien, violon solo de l’Orchestre symphonique de Québec de 1987 à 2018, qui a travaillé sous la direction de cinq directeurs musicaux : James DePreist, Simon Streatfeild, Pascal Verrot, Yoav Talmi et Fabien Gabel. Darren Lowe a largement contribué au succès et au rayonnement de l’OSQ en s’illustrant à titre de soliste, chambriste et musicien d’orchestre, en plus de participer à de nombreux enregistrements et jurys nationaux et internationaux.

Pour en savoir plus, consultez ici la lettre honorifique dédiée à Darren Lowe.

François Magnan (1929-2020)

Violoniste professionnel, il a été musicien à l’Orchestre symphonique de Québec dès 1948 avant d’y obtenir un poste (1960-1967). Également administrateur des arts, on lui confie plusieurs mandats à l’OSQ dès 1960, dont ceux de directeur du personnel (1960-1966), secrétaire général (1966-1972), directeur général (1972-1983) et directeur des opérations artistiques (1983-1993 et 2002-2003). Il est considéré comme l’un des principaux artisans du développement de l’OSQ, en raison de son implication dans son succès jusqu’en 2003, ainsi que de son dévouement pour tout ce qui concerne les orchestres symphoniques et le métier de musicien professionnel, métier qu’il admirait et respectait plus que tout. François Magnan aura ainsi œuvré à l’OSQ pendant sept décennies.

Inscrivez-vous à notre infolettre