Diane Dufresne

Informations générales

  • Famille d'instrument : Voix
  • Poste : Voix
Site officiel

Biographie

Diane Dufresne part jeune étudier le chant et l’art dramatique à Paris, où elle est rapidement engagée pour chanter Vigneault, Ferland et Léveillée. Sa carrière démarre réellement en 1972 avec la sortie de son premier microsillon Tiens-toé ben, j’arrive! L’année suivante, c’est la consécration à la Place des Arts de Montréal. Le parolier Luc Plamondon écrit les paroles de ses premières chansons marquantes, où se concentrent l’intensité, l’humour, l’autodérision, une certaine dose de provocation, un romantisme rock’n’roll jovial et réjouissant qu’elle colore de sa signature vocale très personnelle. En 1977, c’est le triomphe à l’Élysée-Montmartre, puis à l’Olympia l’année suivante. Au Québec, elle est déjà devenue une légende vivante, notamment avec sa participation à la comédie musicale Starmania.

Dans les années 1980, Diane Dufresne se tourne vers des poètes français comme Michel Jonasz, Serge Gainsbourg, Jacques Higelin et Pierre Grosz. Elle commence alors à ménager ses forces pour ne donner des concerts que tous les deux à trois ans et elle se tourne vers des chansons plus calmes, moins rock. Elle reviendra au rock en 2002-2003 avec sa tournée mondiale En liberté conditionnelle.

Toujours attirée par les nouveaux défis, la diva s’offre, en 2005, un spectacle et un album consacrés à Kurt Weill avec l’Orchestre Métropolitain dirigé par Yannick Nézet-Séguin. L’année suivante, elle est honorée d’un Félix hommage pour l’ensemble de son œuvre lors du gala de l’ADISQ.

En 2007, elle revient avec l’album Effusions, auquel collaborent le pianiste Alain Lefèvre, l’auteur-compositeur-interprète Daniel Bélanger et l’astrophysicien Hubert Reeves. Elle a été faite chevalière de la Légion d’honneur en juillet 2008.

 

Inscrivez-vous à notre infolettre